Blog beauté et bien-être

Published by LadyMilonguera

CR de la Zontienne 2013

Written by LadyMilonguera, 4 années ago, 11 Comments

Ce n’est pas sans une certaine fierté que je m’attèle à la rédaction de mon tout 1er CR de course… Tout le WE dernier, vous m’avez réellement fait envie avec tous vos super temps réalisés sur les 20 km de Paris, et j’avais hâte moi aussi de me mesurer au chrono. C’est aujourd’hui chose faite !!!

Il y a 3 ou 4 ans, j’avais bien participé au Grand run des Pyramides, à la Grande Motte, et parcouru les 10 km en 1h 04 min ou 1h 05 min, sans réelle préparation spécifique, sans la moindre volonté de réaliser un temps, juste pour être là, juste parce que ma maman et mon frère s’y étaient inscrits, même si eux s’alignaient sur le semi.

Zontienne 2013

Il y a maintenant 4 semaines, après 1 mois et demi de reprise de running au feeling, j’ai décidé de suivre un plan d’entrainement personnalisé visant à améliorer mon allure. Je parvenais à ce moment là à courir entre 6 et 8 km à 7’10” ou 7’20” de moyenne, je souhait bien entendu améliorer ce rythme, passer en-dessous des 6’15” pour à terme, franchir le cap symbolique des 6’00”/km, soit atteindre la vitesse de 10 km/h.

Cette course, la Zontienne, était donc pour moi le moyen d’évaluer mes capacités dans un contexte de compétition et évaluer le chemin qu’il me resterait à parcourir avant d’atteindre ce cap symbolique. Voici donc l’état d’esprit dans lequel je me trouvais…

Ayant parfaitement respecté mon plan d’entrainement, je décidais donc d’apporter un soin particulier à mon alimentation de samedi… Après tout, ça n’était jamais qu’un 10 km, inutile de faire le plein de glucides 1 mois avant !!! Dans mon assiette ce jour là, des spaghettis au thon et aux tomates séchées suivis de semoule à la poire et aux figues en guise de dessert – cliquez sur les photo pour accéder aux recettes correspondantes.

Spaghetti-thon-tomates-sechees (1)Semoule-lait-poire-figues (9)

Si la soirée s’est tranquillement passée devant Danse avec les stars, c’est à la fin de l’émission que j’ai commencé à sentir une petite pression. Après avoir jeté un œil aux prévisions météo, je décidais de changer le maillot prévu, qui était manches courtes , au profit d’un débardeur car avec les 20° annoncés à 10 heures du matin, je savais que j’aurais bien trop chaud avec un t-shirt à manches. Exit donc le look Octobre rose que j’avais préparé.

La nuit fut courte, à peine 3h30 et encore… 3h serait peut-être plus proche de la réalité… Je ne stresse pas… mais quand même…

Quant à mon petit déjeuner dominical, je me suis faite plaisir avec un porridge à la banane et au fruit de la passion, accompagné d’un jus d’orange et suivi d’un thé vert à la menthe pour la réhydratation.

Porrige-banane-fruit-passion (8)

Devant encore retirer mon dossard, je quittais mon appart’ montpelliérain à 8 heures, en direction de Nîmes… et je crois crois bien que je n’ai jamais autant fait de pause pipi en 40 minutes de route De retour dans quelques minutes

Une fois sur place, je trouve une place de parking à 5 minutes des arènes, où se tenaient à la fois le stand des retraits des dossards et le départ de la course, ainsi que les animations de la course.

Je récupère mon dossard sans encombres ainsi que mon lot, retourne à la voiture pour y ranger le superflu, notamment le sweat que je portais jusqu’à présent pour me réchauffer. Je rejoins alors les animations en trottinant et passe la grosse 1/2 heure qu’il restait à attendre avant le départ en alternant petit trot et marche aux alentours, en jetant un œil circonspect sur le réveil musculaire proposé. Là, j’apprends par une annonce au micro que la distance courue ne sera pas de 10 km, mais a du être réduite de 500 mètres. Passé une première réaction de déception, je me dis que ce n’est pas bien grave, en dépit des 500 mètres de moins, le temps et l’allure constitueront tout de même une très bonne référence quant à ma performance.

C’est au moment où l’on chemine vers la ligne de départ que quelques gouttes commencent à tomber. Ça durera 3 ou 4 minutes, mais rien de suffisamment dru pour nous tremper. Nous restons comme ça une dizaine de minutes à attendre le starter libérateur. Devant moi, 2 participantes aux 20 km de Paris sont complimentées sur leur t-shirt officiel et tellement reconnaissable – si, si j’vous jure Clignement d'œil.

Avec quelques minutes de retard sur l’heure de départ prévue, nous sommes lâchées dans le centre-ville nîmois et attaquons la 1ère des 4 boucles nécessaires. Plutôt que de me faire embarquer par le rythme des autres coureuses et risquer de partir en sur-régime, je ralentis volontairement mon allure, part tranquillement histoire de me faire doubler par le gros du peloton et une fois plus au calme, après les 4 ou 500 premiers mètres, je parviens à me plonger dans ma bulle, à me “connecter” à mes sensations… J’augmente alors graduellement ma vitesse pour adopter un  rythme de croisière adapté. Arrivant au 1er kilomètre, Nike+ Running m’annonce une allure de 7’09”, ce qui me convient parfaitement pour ce 1er kilomètre, que j’avais pensé avoir couru plus lentement.

Je décide alors d’accélérer pour le 2ème kilomètre, et les suivants d’ailleurs, pour atteindre et maintenir une allure que je considérais comme “soutenue”, compte tenu des repères acquis lors de mon plan d’entrainement, mais que je savais pouvoir tenir sur la distance, à savoir courir aux alentours de 6’20”/km.

Peu avant le passage au 2ème kilomètre, ma lentille gauche qui, suite à un simple clignement, s’est nichée sous la paupière me contraint à une pause d’une vingtaine de secondes. Là, j’entends un « oh tiens, c’est Sandrine » parmi les participantes qui profitent de mon arrêt pour me doubler, mais toute occupée à remettre ma lentille en place, j’ignore qui m’a reconnue. Je reprends alors le cours de ma course, mais cette pause forcée m’a un peu contrariée et je peine quelques minutes a retrouver une allure sereine.

Me méfiant de l’adrénaline libérée dans le contexte de la course,  Nike+ Running, programmé pour m’annoncer un point tous les kilomètres, me permet de contrôler que mes sensations sont bien en phase avec la réalité. J’ai même la bonne surprise d’entendre que je tiens de manière régulière une meilleure allure que celle visée et que je flirte même, avec les fameux 10 km/h (6’00”/km) tant fantasmés. Cette constatation me permet d’entretenir ma motivation et je m’efforce de me concentrer sur ma régularité sans céder à la tentation renouvelée d’accélérer par à coups pour doubler les concurrentes devant moi. Le parcours étant intégralement en centre-ville, des encouragements nous sont adressés de la part des organisateurs – normal – mais aussi du public présent sur la totalité du tracé, même si le gros des observateurs s’est placé sur l’esplanade.

L’annonce d’avoir parcouru les 5 premiers kilomètres en 31 minutes et des brouettes ne fait que m’encourager plus encore – la perspective de pouvoir parcourir 10 km en moins d’1h 02 me semblait être un vrai challenge, et le voilà à ma portée !!! Je redouble donc d’effort et d’attention pour maintenir le rythme pour la 2nde moitié du parcours, et compter sur une accélération durant le dernier kilomètre pour faire la différence… 

Intermédiaires-zontienne

C’est aux alentours du 8ème kilomètre que je commence à accuser le coup ; longer les boulevards du centre de Nîmes me semble interminable et je suis incommodée par les gaz d’échappement des voitures qui circulent à côté de nous, l’organisation ne nous ayant réservé que l’une des 2 voies. Je marche sur 20 mètres puis me fous un coup de pied au cul Coup de poing en repensant au temps inespéré encore quelques heures auparavant que je suis capable de réaliser, et recommence à courir. Je quitte enfin ces boulevards sans fin au profit des rues piétonnes, je sais que j’aborde alors les derniers 700 mètres et je trouve alors les ressources nécessaires pour augmenter mon allure une dernière fois. J’ai ainsi parcouru ce dernier kilomètre en 5’47”… incroyable !!!

Je double une dernière participante à 10 mètres de la ligne d’arrivée que je franchis en 56’49” !!! Je n’y crois pas moi-même !!!

Temps-officiel-zontienne

Copyright © 2013 “Futile parenthèse” by LadyMilonguera

About LadyMilonguera

    • LadyMilonguera22 octobre 2013, 14 h 11 min

      Tout à fait, je suis sur un petit nuage ! Je n’aurais jamais cru qu’une course à pied puisse m’apporter une telle satisfaction…

      Reply
  1. Isabelle22 octobre 2013, 13 h 51 min

    56’49 pour 9.5 km avec une préparation aussi courte, c’est plus que pas mal. Bravo !! Tu dois être à moitié euphorique là non? 🙂
    Isabelle Articles récents…CR du week-end – quelques chiffresMy Profile

    Reply
    • LadyMilonguera22 octobre 2013, 14 h 12 min

      A moitié non, totalement oui 😉 !!! Je suis regonflée à bloc pour reprendre mon plan d’entrainement !!!

      Reply
  2. Baskets aux pieds22 octobre 2013, 14 h 47 min

    wahouuuuu tu peut être fière de toi et planer ur ton nuage c’est une belle course que tu as fait là bravo bravo

    Reply
    • LadyMilonguera22 octobre 2013, 15 h 39 min

      Honnêtement, je n’en reviens toujours pas !!! Je suis super contente, c’est vraiment une très belle surprise… Du coup, je suis reboostée à fond !

      Reply
  3. organisation la zontienne22 octobre 2013, 17 h 17 min

    Félicitations pour votre performance , je suis sure que vous pourrez améliorer votre temps l’an prochain.
    mais vous auriez dû essayer la zumba

    Reply
    • LadyMilonguera23 octobre 2013, 9 h 27 min

      Je vous remercie, et je note dès à présent la date de l’édition 2014. Bonne journée et bravo pour cette jolie manifestation.

      Reply
  4. Running-Addict7 novembre 2013, 22 h 50 min

    Beau mental! Ce n’était pas gagné d’avance mais le fait d’y croire t’as fais réaliser de belles choses! C’est ça les joies de la course à pied!
    Une addict de plus? 😉
    Running-Addict Articles récents…Trouver du temps pour courirMy Profile

    Reply
    • LadyMilonguera8 novembre 2013, 10 h 34 min

      Oh que oui !!! 😉

      Reply
  1. […] Ce n’est pas sans une certaine fierté que je m’attèle à la rédaction de mon tout 1er CR de course… Tout le WE dernier, vous m’avez réellement fait envie avec tous vos super temps réalisés sur les 20 km de Paris, et j’avais hâte moi aussi Continuer la lecture […] […]

CommentLuv badge